Un financement d’ampleur du CNV destiné à tout le secteur de la musique : une initiative saluée avec force par les producteurs de musique indépendants

Un financement d’ampleur du CNV destiné à tout le secteur de la musique : une initiative saluée avec force par les producteurs de musique indépendants

La Ministre de la Culture vient d’annoncer qu’elle allait réformer en profondeur le Centre National des Variétés pour que cet établissement devienne « le réceptacle » dédié à la musique afin d’accompagner l’ensemble de la filière musicale. Cette réforme en profondeur serait financée par un financement complémentaire de grande ampleur.

L’UPFI se félicite de cette annonce forte qui intervient en préambule du MIDEM 2014. La volonté affichée par la Ministre de s’attaquer au problème du financement de la production musicale, à la suite des travaux menés en 2011 – 2012 visant à créer un Centre National de la Musique, est saluée avec force par les producteurs indépendants. L’UPFI rappelle qu’il s’agissait d’un engagement de campagne pris par le Président de la République.

La sanctuarisation de la TST-D (taxe sur les fournisseurs d’accès) à Bruxelles et le niveau élevé de son rendement (270 M€ en 2014) doivent en effet faire l’objet d’une réflexion globale. Le rapport Lescure et la Cour des Comptes avaient souligné la nécessité absolue d’élargir l’assiette de cette taxe afin d’en faire bénéficier d’autres industries culturelles.

Face à une production musicale devenue structurellement déficitaire, qui met en péril l’avenir du secteur indépendant de la musique enregistrée, l’enjeu du financement des projets artistiques de la musique est essentiel. C’est le combat inlassable mené par l’UPFI depuis plusieurs années.

Aujourd’hui, tous les espoirs sont enfin permis pour voir aboutir ce chantier fondamental.

 

Jérôme ROGER : « au nom de tous les producteurs de musique indépendants, je me félicite de cette initiative forte prise par Aurélie Filippetti. Sa volonté de mettre la priorité sur le financement de la filière musicale démontre son attachement à accompagner la transition numérique que traverse l’industrie musicale ».

 

Télécharger :